J'aime beaucoup l'écriture de Mireille Calmel. J'avais découvert son premier ouvrage (enfin celui qui l'a propulsé en tête d'affiche : Le Lit d'Aliénor) au hasard d'un achat compulsif et cela m'avait réconcilié avec la littérature contemporaine (oui, avant je ne lisais que des auteurs morts... question de goût... douteux, j'en conviens). J'ai donc suivi au fil des ans les sorties de ses livres mais dernièrement, j'ai décroché un peu. Le problème, quand on suit un auteur, c'est qu'on retrouve ses manies stylistiques et ses choix narratifs et que cela peu lasser à la longue.

Critique bib 03

Et puis est sorti la Marquise de Sade. Curieuse, je suis allée lui tourner autour et j'ai été surprise par sa différence avec tout ce que l'auteure nous avait présenté jusque là. Tout d'abord, le genre épistolaire qui allège la lecture mais aussi ce huis clos qui limite le nombre de personnages. Il faut dire que d'habitude, il faut faire travailler sa mémoire et se rappeler de chaque personnage et du rôle qu'il joue dans l'histoire (et cela devient compliqué au fil des pages... quand on sait que la plupart de ses titres sont publié en deux ou trois tomes).

Bref, cela m'a bien plu et donné envie d'en apprendre davantage sur ce si fameux Marquis de Sade dont je ne connais quasiment rien au final. La marquise (car c'est par elle que tout se fait et se sait) a réussi à transmettre l'amour et l'intérêt qu'elle porte à son mari. La bibliographie qui suit l'oeuvre est très intéressante et là encore je remercie Mireille Calmel du travail impressionnant qu'elle met à notre disposition à chaque fois !

Et je tiens aussi à dire à ceux et celles qui disent avoir attendu la sortie de Cinquante nuances de Grey pour être émoustillés qu'il existe de meilleurs ouvrages, mieux écris et bien plus chaud bouillant du fessier ! ;) Il suffit d'oser.

BibVu 10

BibVu 10b

BibVu 10c